Les radiations nucléaires



Depuis l'accident de Tchernobyl et d'un certain nuage radioactif qui s'arrêta avant d'atteindre notre pays ! (un mensonge de plus de nos politiques et médias qui nous adorent) ...
Les sols français sont contaminés en certains endroits de façon dramatique et les habitants des Vosges, des Alpes et quelques autres lieux où le nuage radioactif "n'est jamais passé" souffrent de cancers de la thyroïde !
Quand on sait qu'une simple prise d'iode (disponible en pharmacie) aurait suffi à éviter tous ces cancers, on est en droit de se poser certaines questions ... Que je vous laisse penser.

Le résultat vous aidera sans doute à entrevoir la réponse, quand on sait que tous ces pauvres gens ont pour la plupart subit une ablation de la thyroïde et sont tributaires de prise de médicaments jusqu'à la fin de leurs jours.

Une opération chirurgicale lourde et des médicaments à vie (représentant des enjeux financiers énormes) contre quelques pastilles d'iode (pour quelques euros), à vous de voir à qui profite le "crime" en ce qui me concerne je ne me pose plus la question !

Je sais c'est immoral, mais le "fric" n'a que faire de la morale !

Si ce triste bilan est maintenant derrière nous, les aliments contaminés eux sont bien présents dans nos assiettes et les conséquences sur la santé sont bien réelles.

Les aliments conventionnels importés hors Europe sont testés, mais pas les aliments biologiques (le cahier des charges n'ayant pas été prévu à cette époque) ce qui est très grave !
La valeur limite à ce jour de la dose maximale acceptable en Europe est de 0,25µSv/H, mais depuis l'événement survécu au Japon nos politiciens européens (au nom du profit) parlent de remonter cette valeur limite à 0,40 voire à 0,50µSv/H ...
Pour ma part je teste tous les aliments avant achat au dosimètre et je me refuse à acheter un quelconque aliment légèrement radioactif, car les conséquences sur l'organisme pourraient être désastreuses.
La présence de radioactivité dans des aliments biologiques est obligatoirement due à des éléments (isotopes) radioactifs issus du sol, de l'eau ou de l'air; car les aliments biologiques ne peuvent être irradiés aux rayons gamma, ce qui n'est pas le cas des aliments conventionnels.

La nourriture conventionnelle est quant à elle irradiée aux rayons gamma pour éradiquer les bactéries et germes, augmentant leur durée de conservation et par là même les profits au détriment de la santé !
Il est donc impossible (à moins d'analyses coûteuses) dans la nourriture conventionnelle de savoir si la radioactivité décelée est due à l'irradiation gamma ou à des contaminants extérieurs.

En ce qui me concerne, j'ai contrôlé la nourriture conventionnelle qui pour la plupart est radioactive à différents niveaux ...
La nourriture biologique l'est pour certaines denrées, comme les noix de Grenoble, les herbes de Provence (Côtes d'Azur), certains vins, les ustensiles de cuisine en bois d'olivier du sud-est de la France, etc ...

Je vous invite tous amis lecteurs à vous procurer un dosimètre (compteur Geiger) et à contrôler vous-mêmes, ainsi vous saurez à quel point la terre va mal !
... Et que l'on vous ment, vous cache la vérité et vous empoisonne au nom du profit ! ...

Si vous aimez les noix mangez des noix du Périgord et non celles de Grenoble dont certaines ont été mesurées à 0,38µSv/H en biologique je précise, je ne mange que des aliments naturels.

Bien sûr ce n'est qu'un exemple, on peut y ajouter les champignons qui (à part les champignons de Paris, s'ils poussent sous terre et non dans des hangars en Hollande) sont presque tous contaminés, votre ami Picchou mycologue averti ne consomme plus aucun champignon, sauf ceux de Paris issu de carrières anglaises.
A vous de vous faire votre opinon en testant vous-mêmes ...

Tableau d'équivalence

Je n'irai pas jusqu'à dire qu'à quelque chose tout malheur est bon (les catastrophes nucléaires sont dramatiques), mais depuis les accidents de Tchernobyl et de Fukushima de petits appareils à mesurer les radiations nucléaires ont vu le jour dans ces pays respectifs à bas coût.
Grâce à quoi vous pouvez vous procurer un dosimètre pour quelques dizaines d'euros, contre quelques centaines auparavant.
Qui plus est, leur miniaturisation en ont fait des outils très pratiques et discrets !

Voici le modèle qui m'accompagne chaque jour et qui me permet de tester tout ce que j'achète ...




Malheureusement il n'y a pas que les radiations nucléaires qui nous soient préjudiciables (mais celles-ci sont reconnues officiellement comme cancérigènes), il y a aussi les radiations électromagnétiques issues de nos technologies de mort que sont les µ-ondes (micro-ondes provenant de la wifi, des téléphones, des antennes téléphoniques, du Bluetooth, des fours à µondes, des radars d'aviation ou routiers, etc...).

Il est impossible de se protéger de ces émissions (nucléaires ou électromagnétiques) à moins d'avoir recours à des blindages métalliques coûteux, lourds et encombrants.

S'en tenir éloigné le plus possible et ne pas utiliser ces technologies est le meilleur choix.

On peut contrôler ces émissions avec des appareils de mesure (comme pour les radiations nucléaires) qui sont déjà décrit sur mon site principal.

Voici l'appareil que j'utilise souvent, car assez pratique de par la taille et le coût assez modique, toutefois il ne saurait rivaliser avec des appareils dédiés à ce genre de mesures.



C'est un appareil multi bandes qui peut mesurer les niveaux électriques (V/m) et électromagnétique (µT) générés par nos "belles" technologies.
Il est muni d'une alarme visuelle et sonore en cas de dépassement de niveau dangereux à la santé !

Si vous n'avez pas peur du résultat, vous pouvez l'utiliser, sinon abstenez-vous ! ...


Début de la page

Retour page précédente